2022

2016 → 

107 logements collectifs et siège social

« Une ascension adacieuse »

  • Situation : ZAC Maurepas Gayeulles Rennes (35)

  • Programme : Construction de 107 logements collectifs et du nouveau siège d’Espacil en R+17

  • Mission : Base

  • Maîtrise d'ouvrage : Espacil

  • Maîtrise d'oeuvre : Architecte mandataire : forma6 x BET Structure : Ouest structures x BET Fluides : AlBdo x BET HQE : Tribu x Economiste : Cabinet Lemonnier

  • Coût des travaux : 18 000 000 € HT (phase concours)

  • Surface : SP : 5 980 m² (bureaux) -) x 6 860 m² (logements) x 300 m² (brasserie) x Total : 13 140 m²

Le site se trouve sur une zone d’aménagement concertée, la ZAC Maurepas-Gayeulles, située sur la commune de Rennes (Ille et Vilaine). Le périmètre du projet de ZAC couvre une surface d’environ 30 hectares. La ZAC se situe au Nord du centre-ville et s’appuie sensiblement au Sud sur l’avenue de Rochester et à l’Est sur le parc des Gayeulles. L’avenue Patton et la rue du Gast la bordent à l’Ouest et au Nord.

Le projet se construit sur les limites de l’îlot pour affirmer son périmètre. Sa volumétrie se découpe finement en fonction de son environnement proche, pour former des coupes dégressives d’Ouest en Est, des barres jusqu’au tissu pavillonnaire. La tour de logement en R+17 offre un signal urbain fort et s’associe à son environnement en s’accrochant respectueusement au contexte hétéroclite des abords. Elle permet à la fois la création de percées visuelles, de cadrages variés sur la ville, un ensoleillement maximisé et plus globalement, une insertion optimisée du projet au site.

Le socle abrite les bureaux jusqu’en R+3, ainsi qu’une brasserie qui intensifiera la relation du bâtiment à la rue. Sur cette assise se déclinent 3 émergences destinées aux logements : la tour (plot 1) en accession ainsi que les plots 2 et 3 en location, respectivement en R+6 et R+13.

A la manière d’un fruit dont la peau préserve la chaire, la trame extérieure de 2,70 x 2,70 mètres, sobre et élégante, contient la mixité des programmes sans distinction et assure l’homogénéité du projet. L’entrée principale, qui mène à un hall en triple hauteur, véritable patio exotique, est marquée par une matérialité éclatante d’un mur rideau sérigraphié d’une multiplicité de paillettes de miroir. En partie intérieure, on découvre des strates paysagères composées de jardins partagés et aires de jeux, alors que la façade s’anime par l’intégration de panneaux coulissants perforés à usage de pare-soleil et pare-vue. Leur teinte bronze réchauffe l’environnement et lui confère un caractère rassurant et accueillant, en contraste avec l’apparente froideur du béton.

Les espaces communs et partagés représentent un réel enjeu pour le projet. L’accent a été placé sur la cohésion sociale et la cohabitation. Des lieux de rencontres ont été conçus, par des opportunités d’espace permises par l’intégration de lignes brisées, mais aussi par l’aménagement de strates d’espaces paysagers et la mise à disposition de salle à usages multiples, ouvertes à un public étendu.