2015

2012 → 

Collège

« A l'horizon »

  • Situation : La Maison Neuve Paynaud - Les Essarts (85)

  • Programme : Construction du collège Georges Clémenceau de 600 élèves (24 divisions) et de 3 logements de fonction

  • Mission : Base x Exe partielle x OPC

  • Maîtrise d'ouvrage : Conseil général de Vendée

  • Maîtrise d'oeuvre : Architecte mandataire : forma6 x BET Structure : Serba x BET Fluides : Ace x BET Cuisines : Begc x BET HQE : Tribu x BET VRD : Pragma Ingénierie x Economiste et OPC : Techniques & Chantiers

  • Coût des travaux : Collège et logements de fonction : 7 576 008 € HT

  • Surface : SP Collège et logements de fonction : 6 176 m²

  • Crédits Images : Patrick Miara

Implantation

La limite parcellaire existante Est, base de l’implantation permet au bâtiment principal de rester dans une orientation à dominante nord/sud, de créer naturellement une zone de retrait du collège aux jardins privatifs au nord, d’ouvrir une longue façade sud sur le paysage et enfin d’offrir une façade Est orientée sur la ville.

Le site s’organise autour du collège de façon simple, la partie de terrain au Nord est butée et plantée de façon à renforcer la confidentialité des jardins des maisons. Le choix d’un étage unique reste respectueux des volumétries des maisons individuelles. Le terrain au Sud du collège et sa vue privilégiée sont offerts aux élèves. L’Ouest est principalement réservé aux logements de fonction, profitant de la proximité du bois. L’Est s’urbanise à partir des dessertes cars et parking visiteurs.

Aménagement paysager, desserte et espaces extérieurs

Des lignes des bâtiments prolongées naissent les lignes d’aménagement qui dessinent une trame dont chaque partie compose un espace affecté à un usage propre. Cette partition détermine des espaces extérieurs des plus publics aux plus privés du sud au nord et d’Est en Ouest : Espace desserte cars et parking, Parvis public, Parvis interne couvert et ouvert, Parking personnel, Cour de service, Cour élèves et préau, Espaces verts, Espaces sportifs, Logements de fonction

Parti fonctionnel 

Le hall d’accueil en convergence depuis le parvis est le centre du projet. Sa volumétrie généreuse et des liens visuels vers l’étage et vers les espaces extérieurs font oublier sa surface mesurée. Il se prolonge dans une large circulation annulaire qui rejoint le préau et ponctuée de patios qui viennent amener la lumière naturelle au cœur du bâtiment. Un escalier monumental permet aux élèves de rejoindre facilement l’étage qui s’organise autour du volume du hall où sont localisés les locaux communs et techniques, et les accès verticaux. La large circulation annulaire de l’étage profite d’une transversale au droit du hall qui permet de multiplier les possibles parcours afin de rejoindre les salles d’enseignements spécifiques et banalisées. Cette circulation éclairée le plus possible naturellement évite les recoins difficilement contrôlables.

Depuis le préau, sont accessibles le foyer des élèves, les sanitaires filles et garçons ainsi que la chaine de self puis les salles de restaurant. La compacité du bâtiment induit une profondeur de salle restreinte pour les salles banalisées de 6.40m mais plus importante pour les salles de sciences, 9.60 m. Afin d’assurer un éclairage naturel confortable en fond de salles, les dimensions et le nombre des ouvertures en façade est maximal et complété par un éclairage en double jour ou par des puits de lumière. Le volume de la demi-pension, des locaux EPS et des locaux maintenance a été rapproché du volume principal afin de simplifier les parcours, minimiser les réseaux et renforcer la compacité dans un souci d’économie. Afin de préserver leur intimité, les logements de fonction sont localisés à l’ouest du site tout en entrant dans la trame de composition et en respectant une certaine compacité.

Parti architectural 

L’enjeu architectural est de concevoir un collège 600 suffisamment repérable en tant qu’équipement mais respectueux des pavillons voisins. Le projet proposé est un volume simple, monolithique, en R+1 et toit terrasse, alliant compacité et densité. Ce volume est composé à partir de modules quasi cubiques de 3,20mx 3,20m x3,35m. Ce principe permet, par de multiples assemblages, de répondre à l’ensemble de la demande programmatique.

Des creux colorés y sont ménagés afin d’y accéder, d’éclairer en profondeur, ou de faire signal.

Conçus comme des extractions de matière, sortes d’écorchés, ils se colorent d’un vert vif et lumineux, reflétés par un matériau lisse, captant la lumière, presque précieux, en contrepoint de la rugosité, de la rusticité, du calepinage et de la couleur du bois brut se fondant dans la nature environnante et faisant ainsi référence aux bâtiments agricoles anciens. La composition très simple d’un creux haut joignant à l’angle un creux bas sur la façade principale Est, permet de signaler l’entrée depuis la RD joignant le bourg. Ces creux accentuent le caractère contemporain du bâtiment et lui confèrent sa qualité d’équipement.