2017

2013 → 

Lycée

« Bois et camaïeux »

  • Situation : Rue de la Mainguais - Carquefou (44)

  • Programme : Construction d’un lycée BEPOS 100% EnR au Nord-Est de Nantes en entreprise générale. Lycée de 910 élèves extensible à 1000 élèves comprenant un internat de 60 lits extensible à 80 lits (démarche de design résidentiel). Restauration pour 800 rationnaires. Création de 8 logements de fonction.

  • Mission : Base x Exe partielle x SSI x Mobilier résidentiel x Management environnemental x Etude Loi sur l'eau

  • Maîtrise d'ouvrage : Région des Pays-de-la-Loire

  • Maîtrise d'oeuvre : Architecte mandataire, paysagiste, économiste et BIM manager : forma6 x BET VRD, Structure et Fluides, HQE : Egis x BET Cuisine : Begc x BET Acoustique : Acoustibel x Design résidentiel : Fichtre

  • Coût des travaux : 22 838 000 € HT

  • Surface : SP : 11 549 m²

  • Crédits Images : Patrick Miara

La continuité urbaine recherchée sur la rue de la Mainguais à l’Ouest et la nécessité d’une orientation majoritaire Nord-Sud ont induit l’implantation du lycée en lignes brisées, qui ont amorcé le parti-pris d’enroulement autour du hall/vitrine. Le projet se dessine en lignes de flux, dynamiques et convergentes. En contre point, des espaces de convivialités intérieurs et extérieurs s’ajoutent, de façon à exprimer le « vivre-ensemble » en offrant des zones repérables de pause, de partage, de rencontre…

Le site est séparé en deux parties quasiment équivalentes. Le lycée s’implante en lisière des deux parties.  Ce partage du terrain permet de ménager un vaste espace Sud au lycée et de prévoir au Nord un parking planté hors enceinte dans un parvis-prairie élargi, où les différents flux ne se croisent jamais. Le piéton emprunte le parvis généreux, confortable, ludique et sécuritaire pour accéder au lycée.

Dans la continuité du parvis, le hall central est conçu comme lieu de vie sociale, visible de tous. Dès l’entrée, le parti pris environnemental du bâtiment est affirmé avec force grâce à l’affichage des performances du bâtiment, à la cheminée thermique et la verrière photovoltaïque.  Les transparences et les continuités visuelles du hall permettent de comprendre immédiatement le fonctionnement du lycée, mettant en confiance l’usager. Le hall dessine une ligne de partage entre les espaces d’enseignement à l’Est et les locaux d’accompagnement à l’Ouest. Ainsi, la résidence d’hébergement et la restauration, accessibles directement depuis la rue de la Mainguais s’ouvrent naturellement sur le territoire.

Les parcours internes et externes ont été particulièrement travaillés pour être à la fois évidents, ergonomiques, confortables, rapides et sécurisés. Les façades du lycée sur la ville s’inspirent du dessin d’une haie bocagère. Aux endroits où elle se laisse pénétrer, des volumes colorés, lisses et réfléchissants s’installent, se désaxent et signalent le lycée à l’échelle humaine comme à l’échelle urbaine.

La performance énergétique du bâtiment est appréhendée en deux temps. Le premier consiste à réduire les besoins à leur strict minimum par un travail intelligent d’orientation, d’enveloppe et de stratégies passives, reposant sur des principes bioclimatiques. Le deuxième temps est celui de la production de l’énergie nécessaire aux besoins résiduels en optant pour des systèmes à haute efficacité. La production d’électricité par panneaux photovoltaïques permet d’obtenir un bâtiment BEPOS. Le projet a la particularité d’être chauffé à 100% par les énergies renouvelables.