Aménagement du macrolot Senghor, Léopold, Mercure

« Des folies ligériennes aux cours domestiques »

  • Situation : Ile de Nantes, Nantes (44)

  • Programme : Aménagement d’un quartier mixte : x 400 logements x Services et tertiaires

  • Mission : Maitrise d’oeuvre urbaine et paysagère x CPAUP et fiches lots x coordination architecturale x mission DT-DICT x concertation x chantier

  • Maîtrise d'ouvrage : ADI - GIBOIRE

  • Maîtrise d'oeuvre : Architecte Urbaniste Paysagiste (Mandataire) : forma6 x Infrastructure, Hydraulique : Céramide

  • Coût des travaux : 1 530 000 € HT

  • Surface : 2 ha

  • Crédits Images : forma6

Dans le traitement des limites avec le grand paysage,
l’enseignement du « langage de la Loire » nourrit le projet urbain en mettant en scène à la fois un réseau d’espace public fédérateur et des formes d’habiter novatrices. Le dess(e)in premier est d’offrir au plus grand nombre les vues sur Loire. Le système des bâtiments les plus hauts s’organisent sur un laniérage Nord/Sud avec trois points d’orgue que sont les Folies Ligériennes, électrons libres de la berge et emblème d’un nouvel horizon sud de l’île depuis la rive opposée ou le pont. Le dispositif urbain des folies ligériennes et de l’îlot ouvert traversant permet un entrelacs entre nature et construit, une limite indéfinie qui autorise la pénétration de la nature au plus près des bâtiments. L’enjeu est de créer une relation intime avec le paysage de Loire jusque dans les choix des végétaux qui seront proposés.

Ainsi se crée un récit particulier entre les lieux et leurs futures
destinations de promenade, de contemplation, de découverte
ponctuelle (les belvédères et les passerelles à la croisée des
promenades. D’une rive à l’autre, la Loire s’insinue dans l’île.