Aménagement de la ZAC des Hauts de Couzé

« Le bois du Couzé, au coeur d'un quartier pacifié »

  • Situation : ZAC des Hauts de Couzé Beaucouzé (49)

  • Programme : Aménagement d’un quartier d’habitat de 500 logements (collectifs, intermédiaires et individuels, en lots libres, accession aidée et locatif social)

  • Mission : Maîtrise d'oeuvre urbaine x DUP x dossier de création x dossier de réalisation x CPAUP et fiches de lots x coordination architecturale x chantier

  • Maîtrise d'ouvrage : Alter Public

  • Maîtrise d'oeuvre : Architecte, Urbaniste, Paysagiste (Mandataire) : forma6 x Infrastructure, VRD : Ceramide

  • Coût des travaux : 8 600 000 € HT (estimation AVP espaces publics)

  • Surface : 25 ha

En entrée Ouest de l’agglomération angevine, Beaucouzé souhaite pouvoir répondre à la demande importante de logements sur son territoire (notamment liée à l’arrivée du tramway).

Le projet urbain s’appuie sur les qualités du contexte : la présence d’un boisement central et de haies bocagères qui occupent une place essentielle (7.5 ha), la coulée verte vers le centre-ville au Nord, les liaisons nécessaires avec le quartier pavillonnaire à l’Est, l’hypothèse d’une nouvelle entrée de ville à terme depuis la route départementale 523 au Sud, et le paysage agricole ouvert à l’Ouest.
Les îlots ouverts répondent à un souhait de mixité de programme et de préservation de l’intimité de chaque habitant, cohérent et indispensable avec la volonté de limiter l’étalement urbain.

La coulée verte centrale, qui trouve son origine avec le ruisseau du Couzé, se poursuit au sein de la ZAC par une succession de grandes prairies articulées autour du boisement central. Cette écharpe verte propose un parcours de l’eau vers le centre-ville, ainsi qu’une placette jardin, des vergers, etc, véritables espaces de loisirs et de détente.

Cet axe Nord-Sud est complété par une seconde inscription végétale : une fenêtre vers le paysage agricole à l’ouest. Le schéma viaire reprend le langage de la ville (la rue, la place, le mail, le chemin) et complète le maillage communal en proposant une hiérarchisation marquée des voies : La voie principale relie le chemin du Pré au chemin de la Rouairie. Un réseau de voies partagées associé à un jeu d’écluses permet d’apaiser le quartier et d’offrir les conditions d’un partage de l’espace public (voiture tolérée). Les stationnements visiteurs s’effectuent sous forme de petites poches végétalisées réparties sur l’ensemble du quartier.

Toutes ces intensions tendent à favoriser une pratique nouvelle d’un espace public tranquille et convivial, au coeur d’un quartier à deux pas du centre-ville et du tramway… En 2017, les Hauts de Couzé ont reçu la labellisation « Ecoquartier Etape 2 ».