Aménagement du quartier de Bagatelle

« Le parc habité »

  • Situation : Quartier de Bagatelle - Saint-Herblain (44)

  • Programme : Aménagement d’un quartier mixte de 1050 logements avec services et tertiaire, pôle scolaire

  • Mission : Études préalables ✘ Permis d'aménager ✘ Concertation ✘ Maîtrise d’oeuvre espaces publics et paysage ✘ CPAUP ✘ Fiche de lot ✘ Choix des opérateurs ✘ Suivi et visa des projets

  • Maîtrise d'ouvrage : Loire Océan Développement

  • Maîtrise d'oeuvre : Architecte, Urbaniste et concertation, mandataire : -logo- ✘ Architecte, Urbaniste : In Situ A&E ✘ Paysagiste : Yves Bureau / Boîte à Paysage ✘ Thermique, Fluides, Energie : Soning

  • Coût des travaux : 7 500 000 € HT

  • Surface : 22 ha

  • Crédits images : Emilie Gravoueille

Le site de Bagatelle se situe au Nord de la commune de Saint-Herblain en continuité immédiate du quartier du Sillon de Bretagne. Le site présente des caractéristiques paysagères remarquables. Situé à la confluence de deux corridors écologiques (la vallée de la Chézine et le cours Hermeland), il se structure autour d’une trame végétale forte, d’un réseau d’étangs, du ruisseau de l’Angevinière et d’un patrimoine architectural identitaire (Château et ses dépendances, orangerie, continuité de murets, grotte…).

Fort de ce patrimoine exceptionnel, le projet vise à s’insérer de manière minutieuse dans le paysage au travers d’une inscription des futures constructions au sein de chambres vertes. La verticalité prend part au projet en lien avec la majestuosité et la grandeur du végétal et la symbolique de l’effet signal du Sillon de Bretagne (+ de 85 m).

Associé à une programmation mixte (logements, commerces, services, groupes scolaires), le projet s’organise autour de la maîtrise de la place de la voiture et d’une irrigation du quartier au travers d’une multitude de continuités douces en lien avec le tramway et les équipements proches. Le stationnement s’organise autour de parkings mutualisés (habitants / visiteurs) sous les constructions, inscrits au cœur de la topographie.

Le Parc de Bagatelle se met en scène par la mise en valeur des étangs existants (réseaux de berges et murets maçonnés), du maintien de la biodiversité (Fritillaire pintade, Spiranthe d’automne et autres Capricornes…) et la création de nouveaux usages (jardins partagés, parcours CRAPA, pontons…).

Le Parc Habité de Bagatelle révèle ainsi l’idéologie forte, d’un végétal qui dicte l’implantation des constructions et de son rapport à la ville.