Aménagement des quartiers d’activités industrielles et de recherche Moulin Cassé / Croix Rouge

« Le fleuron du Pôle Industriel et d'Innovation Jules Verne »

  • Situation : Quartiers Moulin Cassé et Croix Rouge - Bouguenais et Saint-Aignan de Grand Lieu (44)

  • Programme : Aménagement de deux quartiers d’activités industrielles et de recherche

  • Mission : Plan de référence ✘ Dossier de réalisation ✘ Suivi des projets et validation des PC ✘ Mission de coordination générale ✘ Dossier loi Barnier

  • Maîtris d'ouvrage : Loire Océan Développement

  • Maîtrise d'oeuvre : Architecte, Urbaniste mandataire : -logo-

  • Surface : 64 ha

  • Crédits images : -logo-

Entre l’usine AIRBUS et l’aéroport Nantes-Atlantique, la ZAC multi-site Moulin Cassé Croix Rouge (64 hectares), créée en 2008, était originellement prévue pour renforcer le complexe aéronautique existant et le développement d’entreprises liées à la création de matériaux composites. Il s’agit du 1er pôle d’usinage et d’assemblage aéronautique français.

L’ambition affichée de Nantes Métropole est aujourd’hui que tout cet écosystème devienne une référence au niveau national et international, et se diversifie autour de trois grands secteurs d’activités : l’aéronautique, la construction navale, les énergies renouvelables. C’est le Pôle Industriel et d’Innovation Jules Verne (PIIJV).

Le site de Croix Rouge (50 hectares), nouvellement désigné Nautilus, offre encore un potentiel foncier important et s’inscrit particulièrement dans cette nouvelle image du PIIJV. L’Institut de Recherche Technologique (IRT) Jules Verne (valorisation et transfert de technologies) va prochainement s’y installer. Il devient l’« emblème » du changement de direction métropolitaine par rapport au  enjeux de l’aéroport.

Aussi, le projet Nautilus / IRT se veut exemplaire en tout point :

x mise en lumière du contexte naturel et écologique de très grande qualité (patrimoine arboré exceptionnel, très riche biodiversité liée notamment à son état d’enfrichement et ses caractéristiques hydrauliques – affluent du ruisseau de la Patouillère et réseau de mares existantes – trame bocagère, etc.).

x exigence d’une architecture industrielle innovante et référencée et articulation des projets architecturaux avec le paysage.

x mise en résonance des services, activités, restaurations, nécessaires à cette intensité urbaine.

x mutualisation des fonctions urbaines et des stationnements, des déplacements…

x création d’un cœur de campus actif propice à l’échange et associant activités de détente, loisirs et culture.