2018

2013 → 

Pôle d’Echange Multimodal

« Une gare-jardin »

  • Situation : Quartier de la Gare, Redon (35)

  • Programme : Etude urbaine sur le Pôle d’Echanges Multimodal de la gare ferroviaire x Aménagement des espaces publics

  • Mission : Maîtrise d’oeuvre urbaine et paysagère x chantier

  • Maîtrise d'ouvrage : Ville de Redon

  • Maîtrise d'oeuvre : Paysagiste, Urbaniste, Architecte mandataire : forma6 x Infrastructure, Mobilité, Environnement, Economie : Safege

  • Coût des travaux : 4 750 000 € HT (espace public)

  • Surface : 2,3 ha

  • Crédits Images : Emilie Gravoueille

Le projet d’aménagement du pôle d’échanges multimodal de Redon est un élément majeur de la redynamisation du centre ville élargi. Compte tenu de l’atout de développement que constituent les gares aujourd’hui, le « quartier de la Gare » est amené à devenir un pôle structurant majeur pour les habitants et les usagers. Cette résonance joue de l’image de marque de Redon (confluence de 3 départements et de 2 régions).

Un des enjeux majeurs est de rendre emblématique et exemplaire la continuité de parvis entre le nord (requalifié) et le sud de la gare (nouvel accès ouvrant la gare sur le Canal), via le futur passage souterrain… une image de fluidité des mouvements de la ville. La lisibilité de l’espace public devient l’instrument d’une cohérence et d’une continuité urbaine. L’enjeu est bien de réinventer le nouveau paysage de la Gare-Jardin dans la Ville, renouer les relations entre le Pôle Multimodal, le centre-ville et les quartiers alentours, de part et d’autre du faisceau ferroviaire.

Des espaces publics urbains structurants faisant du pôle
d‘échanges un point de repère dans la ville.
La volonté de requalification du pôle d’échanges multimodal de la Gare passe par :
– Une PLACE-JARDIN piétonne au nord, au droit du bâtiment voyageurs « historique », organisant l’intermodalité.
– Un grand PARVIS-GLACIS accessible PMR au sud : ici, la «nouvelle» topographie du site marque l’identité de la gare. Le GRAND MAIL mutualisé avec la gare scolaire crée le lien gare/ canal, ville haute / ville basse.
– La réorganisation et la gradation des espaces de stationnement courte, moyenne et longue durée.
– Des parcours piétons et vélos continus d‘est en ouest, des parkings et du centre-ville vers les parvis nord et sud.