2022

2014 → 

Rénovation urbaine du quartier Waron – Point du Jour

« Un belvédère sur la vallée du Gouët »

  • Situation : Saint-Brieuc (22)

  • Programme : Rénovation urbaine du quartier Waron - Point du Jour

  • Mission : Concertation ✘ Maîtrise d’œuvre espaces publics ✘ OPC urbain

  • Maîtrise d'ouvrage : Ville de Saint-Brieuc

  • Maîtrise d'œuvre : Paysagiste, Urbaniste, Architecte mandataire : -logo- ✘ Paysagiste cotraitant : Phytolab ✘ Expert biodiversité urbaine : Claude Figureau ✘ Infrastructure, déplacement : Arcadis

  • Calendrier : 2014 - 2022

  • Coût travaux : 1 200 000 € HT

  • Surface : 4 ha

  • Crédit image : -logo-

L’aménagement des espaces publics de la Cité Waron / Point du jour s’inscrit dans le cadre du plan guide de renouvellement urbain (D. Kahane) et le fait évoluer en piétonnisant le cœur de quartier. L’identité briochine de ville de vallées est valorisée par la mise en lien et la graduation de la nature en ville.

Connecté au bois Boissel, le réaménagement étire la vallée du Gouët (ZNIEFF) jusqu’au boulevard de l’Atlantique (axe de bus Est-Ouest majeur). Cette vallée fortement boisée vient pénétrer le tissu urbain et créé une continuité verte qui traverse le cœur du quartier Waron. Des séquences graduent l’ambiance de cet axe piétonnier paysager fort depuis la vallée plus naturelle jusqu’aux équipements (salle de spectacle la Citrouille, Maison du Petit Enfant, Centre Social et Poste) de la place-jardin Nina Simone intégrant jeux pour enfants en bas âge, pétanque et kiosque. Des jalons intermédiaires – tels que le bois Boissel dont l’entrée a été revalorisée, le parc Ballavoine devenu mail planté et le jardin en terrasses créé – constituent des biotopes variés qui confortent le corridor écologique. La déviation partielle des rues Creston / Duruy / Gradlon génère un jardin en terrasses où sont regroupés jardin partagé, jeux pour enfants, pique-nique, lieux de convivialité propices à la mise en lien intergénérationnel.

Les jeux pour enfants ainsi que le kiosque ont été réalisés en concertation et co-conception avec les habitants du quartier (dont les enfants/ adolescents de l’école et du centre de loisirs du Grand Clos) de manière à répondre au mieux à leurs besoins et faciliter ainsi leur appropriation.