2015

2007 → 

Rénovation urbaine de Ginglin

« Le grand mail et ses rhizomes »

  • Situation : Quartier Europe Ginglin, Saint-Brieuc (22)

  • Programme : Aménagement du quartier Europe-Ginglin

  • Mission : Maîtrise d’oeuvre urbaine ✘ concertation ✘ organisation pilotage et coordination urbaine ✘ chantier

  • Maîtrise d'ouvrage : Ville de Saint-Brieuc

  • Maîtrise d'oeuvre : Paysagiste, Urbaniste, Architecte mandataire : forma6 ✘ Paysagiste associé : Phytolab ✘ Infrastructure, Déplacement : Arcadis

  • Coût des travaux : 7 000 000 € HT

  • Surface : 20 ha

  • Prix : Label Eco-quartier Europe Ginglin 2015 ✘ Prix ARTURBAIN 2014 (Meilleure Communication et Meilleure Qualité de vie sociale)

  • Crédits Images : Patrick Miara

Réfléchir l’espace public, c’est mettre en récit le projet urbain en dénouant les fils de son histoire, de sa géographie, et en tissant les mailles de son identité. A Saint-Brieuc, la rénovation urbaine du quartier Europe raconte aujourd’hui combien le vide entre les immeubles peut devenir l’initiateur d’un nouvel art de vivre.

L’espace public commence au pied de chez soi et s’étend vers la ville comme un lien ombilical. Il puise ici son identité à la fois de la très forte pente de cet éperon rocheux en belvédère sur la vallée du Gouédic (20 mètres de différence entre la place de la Cité au sud et le nord du quartier), et de l’attachement affectif aux lieux que peuvent encore avoir les habitants.

Le grand Mail de l’Europe donne le sens du quartier dans sa longue ligne de plus grande pente, du nord au sud. Il propose le passage entre l’intime et le partagé, devient l’espace des habitants d’ici et d’ailleurs.
Le quartier s’ouvre, accessible à tous, un parcours rapide en vélo pour un adolescent comme une promenade facile et agréable pour les plus âgés.

Un chapelet de lieux publics revisités s’étire le long de ce grand chemin planté. La place Barcelone évoque une ambiance méditerranéenne avec les rires des enfants au sortir de l’école de la Brêche aux Cornes, courant vers les jeux aux allures de légumes géants et colorés ; non loin, la promenade longe les jardins partagés du quartier et se faufile entre le centre social et les jardinets du Cerf-Volant, la Maison de l’Enfant ; plus au nord, la rue de Genève confirme son attractivité et son lien avec le centre-ville ; tout juste en contrebas, le fameux city-stade retentit des clameurs adolescentes ; enfin, tout au nord, la « forêt » de Robinson pour le plaisir des plus jeunes tout près du centre de loisirs, le Scoubidou.
Le paysage public va se raconter longtemps entre les immeubles pour donner à voir un nouveau visage au quartier Europe.